Salaire minimum du 1 mai 2017 et votre équité salariale interne

En janvier dernier, le gouvernement québécois confirmait une augmentation du salaire minimum pour le 1er mai 2017. En plus de cette hausse substantielle de 0,50$, il annonçait du même coup ses intentions de le majorer pour les trois prochaines années afin d'atteindre 12,45$ le 1er mai 2020.

Voici le projet:

*1er mai 2017 = 11,25$ +4,6%

1er mai 2018 = 11,75$ +4,5%

1er mai 2019 = 12,10$ +3,0%

1er mai 2020 = 12,45$ +2,9%

* Le salaire minimum est actuellement de 10,75$

* Le salaire minimum est actuellement de 10,75$

Comment maintenir en partie les écarts salariaux ? 

En matière d'équité interne, vous devriez considérer ces hausses afin de maintenir en partie les écarts salariaux chez votre groupe d'employés.

Prenons Antoine étudiant, commis au service à la clientèle, deux ans de service chez son employeur qui lui verse actuellement un salaire horaire de 11,15$. Comment maintenir l'écart salarial d’Antoine avec ses nouveaux collègues de travail embauchés pour la saison estivale en tenant compte de la hausse du salaire minimum le 1er mai 2017.

Voici trois scénarios possibles que vous pourriez envisager pour Antoine afin de maintenir en partie les écarts salariaux dans votre entreprise suivant une hausse de 0,50$.

  • Scénario 1  - minimum à 11,25$
  • Scénario 2 - maximum à 11,65$
  • Scénario 3 - mitoyen à 11,41$

Vous comprendrez que le scénario 1 ne considère pas l'écart salarial avec un nouvel employé. Par contre, le scénario 2 pourrait ne pas respecter vos limites budgétaires. Le scénario 3, mitoyen  serait envisageable et permettrait de reconnaitre en partie les deux ans de service d'Antoine dans l'entreprise.

Le principe du scénario 3 est une diminution décroissante. Plus le salaire de l'employé s'éloigne du salaire minimum plus l’écart s’amincit. Prenons l'exemple d'Émilie collègue d'Antoine qui a quatre ans de service et un salaire horaire de 11,65$.

  • Scénario 1  - minimum à 11,65$
  • Scénario 2 - maximum à 12,15$
  • Scénario 3 - mitoyen à 11,77$

Maintenir en partie l'écart salarial pour Émilie représenterait 0,12$ d'ajustement le 1er mai 2017. Poursuivons avec Samuel, le chef de quart d'Émilie et d'Antoine, compte tenu de ce principe d'ajustement décroissant, ce dernier n'aurait aucun ajustement salarial le 1er mai avec un salaire de 12,85 $

En conclusion, il n'y a pas d'obligation d'ajuster les salaires de vos employés le 1er mai, mais une règle d'or en rémunération est l'équité interne. Cette équité se base essentiellement sur deux éléments: le rôle et les responsabilités du poste et  les années de service dans l'entreprise. Les hausses du salaire minimum au cours des trois prochaines années entraineront tôt ou tard des enjeux pour votre organisation.

(Source: Salaire minimum - les faits et les enjeux - CRHA avril 2017)